La crise du tourisme égyptien fait baisser les prix

Voyage en Egypte

L’Égypte figure parmi les destinations les plus convoitées et les plus appréciées des touristes pour passer leurs vacances. La terre égyptienne offre à la fois découverte, sérénité, activités et passion pour passer des moments tout à fait exceptionnels.

Un chameau seul sur la plage en ÉgypteGNU Yohann666

La Situation du Tourisme en Égypte

Suite à divers facteurs comme la crise politique et l’accident du Montgolfière à Louxor, le secteur du tourisme connaît une crise actuellement. Selon les chiffres avancés par le ministre du Tourisme égyptien, Hisham Zaazou, dans une interview du Nouvel Observateur le 03 mars dernier, les réservations à destination de l’Égypte ont connu une baisse de 10 à 15 % tout au long du mois de décembre et de janvier. Dans la capitale égyptienne, Le Caire, le taux moyen de l’occupation des hôtels était de 30,2 % durant l’année 2012. À Assouan, ce taux est de 16 % et à Louxor 17 %. Ce constat constitue un point faible pour le tourisme en Égypte vu que ces villes figurent parmi les principales villes touristiques de l’Égypte. Aussi, d’après une annonce du président de l’Union des chambres du tourisme et d’hôtellerie en Égypte, Elhami Al-Zayat, les guides touristiques égyptiens ne travaillent plus que 2 jours par mois à cause de la crise du tourisme. Toutefois, il est à remarquer que les hôtels situés sur les bords de mer affichent toujours un taux moyen de 72,4 % en matière d’occupation.

La Baisse des Prix pour sauver le Secteur Touristique

Selon encore le ministre du Tourisme égyptien, si les hôtels situés au bord de la Mer Rouge ont pu enregistrer un taux d’occupation de 72,4 % au cours de l’année 2012, c’est qu’ils ont dû revoir leur tarif à la baisse. Ainsi, afin de relancer le secteur du tourisme, le gouvernement égyptien a pris des mesures incitatives pour la baisse des prix vis-à-vis des opérateurs économiques oeuvrant dans le secteur du tourisme. Les agences de voyages ou encore les complexes hôteliers sont les principales cibles dans ces mesures. Par ailleurs, selon un article en ligne de l’hebdomadaire Al-Ahram paru le 23 janvier dernier, les chambres du tourisme et d’hôtellerie mettent en place une charte déontologique afin d’encadrer le secteur du tourisme en Égypte. Dans cette charte, de nombreuses questions sur les efforts à faire pour attirer les investissements étrangers ou encore sur les accords de liberté pour les touristes ont été évoquées afin de redynamiser le secteur. L’amélioration de l’image de l’Égypte figure également dans la priorité des autorités afin de relancer le tourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *